LES MUDRAS : DU YOGA AUTREMENT

Yogalavie - Mudras II

Vous avez envie de ressentir les effets du yoga, mais vous n’avez pas la possibilité de bouger ? Pour cela, il y a les Mudras. C’est comme un yoga des doigts : de petits mouvements qui ont de grands effets.

Si vous croyez ne pas les connaître, pensez à toutes ces photos de yoga et de méditation où l’on voit les doigts organisés en délicates postures. C’est l’image courante que l’on se fait des Mudras. Néanmoins, dans le Hatha Yoga, il y en a plus de vingt différents qui impliquent parfois les deux mains et d’autres fois certaines régions du corps.

POURQUOI DES MUDRAS ?

Si aujourd’hui l’accent est mis très souvent sur les asanas dans les écoles de yoga, on peut approcher la pratique du yoga d’autres manières. Je pense toujours à cette expression de Iyengar (qui a fondé sa propre méthode) qui disait : « Ce n’est pas à vous de vous adapter au yoga, mais bien au yoga de s’adapter à vous ». Faire du yoga n’implique donc pas absolument de mettre son pied derrière sa tête ou de faire la chandelle, par exemple ! Lire la suite

LES FONDEMENTS DE L’ÉQUILIBRE : YAMAS ET NIYAMAS

DE LA POSTURE À LA SAGESSE

Yamas et Niyamas - Yogalavie

Le yoga émerge maintenant assez facilement au sein de conversations. Souvent, ces dernières concernent essentiellement la dimension physique de la pratique, c’est-à-dire les asanas (postures de yoga). La dernière posture réussie, la capacité ou non à faire la posture sur la tête, la souplesse inaccessible semble souvent rendre compte de l’excellence d’un yogi ou non. C’est ce que l’on voit.

J’ai souvent entendu des yogi-en-devenir parler du calme désarmant des autres lors de moments de méditation. Ils ont ouvert l’oeil (car leur hamster dansait la samba) et les visages autour d’eux étaient d’un calme olympien.

Tout le monde était en apparence très calme.

La dimension visible du yoga est une infime fraction de ce qu’est réellement le yoga. Les fondements mêmes du yoga – les Niyamas et Yamas – sont d’abord invisibles. Les cultiver est un travail subtil, de soi à soi, que l’on ne peut démontrer.    Lire la suite

LE KARMA YOGA ET LA GÉNÉROSITÉ

Yogalavie - karma yoga

Il y a des sages partout sur la planète. J’en ai rencontré un dans les montagnes de l’Atlas marocain et il m’a enseigné (sans le savoir) l’expérience de la générosité la plus vaste. Dans la tradition du Yoga, on explore cela par le Karma Yoga.

Il semble partager les principes que propose le Raja Yoga, d’où provient le Karma Yoga, qui peuvent se résumer en ces mots : « Aimez tout le monde et servez tout le monde. ». Ce n’était pas une maxime qu’il suivait, mais qu’il vivait ! Lire la suite

LA GÉNÉROSITÉ BERBÈRE COMME PRATIQUE YOGIQUE

Yogalavie - générosité berbère

Après une semaine à explorer le Maroc berbère, au fin fond de l’Atlas, je reviens touchée au cœur. Oui, il y a eu du yoga, des heures de marche dans des paysages à couper le souffle (bien que nous prenions soin d’inspirer et d’expirer toujours un peu), un groupe de participants admirables, mais ce qui nous a le plus transformés, c’est la fabuleuse générosité des gens, des Berbères, que nous avons rencontrés, une générosité qui dépasse souvent l’hospitalité.

Nous pensons tous savoir ce qu’est la générosité, mais suite à cette expédition marocaine, je crois que nous avons encore beaucoup à apprendre sur cette qualité humaine, qui ne se limite pas toujours à une belle pensée ou à un beau geste, mais qui peut se vivre comme une expérience.

Au-delà d’actions ponctuelles, certains parviennent à être généreux de tout leur être et à tout instant. Je crois qu’il n’y a rien de plus yogi que ça. Les gens que nous avons rencontrés là-bas donnent chaque fois le meilleur d’eux-mêmes, car bien souvent ils donnent alors qu’ils n’ont rien.

J’ai une histoire à vous raconter – j’adore les histoires, surtout lorsqu’elles sont vraies. Lire la suite

COMMENT LA FATIGUE EST L’OCCASION DE FAIRE LE PLEIN D’ÉNERGIE

Yogalavie - Fatigue

MYTHE #9 : JE SUIS TROP FATIGUÉE POUR FAIRE DU YOGA.

Ouvrez-vous l’œil le matin quelques instants avant de devoir quitter votre nid pour le travail en vous disant qu’il serait inimaginable – voire souffrant – de vous lever plus tôt pour pratiquer le yoga !?

Vous arrêtez-vous le soir en vous disant que vous coucher est l’unique option et que le yoga sera remis à demain, ou à un moment où vous serez plus rempli d’énergie ?

Rentrez-vous du travail ou d’une activité avec vos enfants en vous disant que la meilleure chose à faire est de regarder un film et au diable le yoga ?

Au début, cela peut nous demander de rassembler un peu ses esprits, mais j’ai réalisé que pratiquer le yoga au moment où l’on est cloué par la fatigue demande plutôt de lâcher prise sur notre perception de la fatigue. Il s’agit de faire preuve de simplicité et de se laisser aller dans le yoga au d’intellectualiser, d’écouter nos résistances mentales ou de prévoir, même à quelques secondes près. Je m’explique ! Lire la suite

Téléchargez mon ebook "5 étapes pour diminuer votre stress et vivre mieux"