MYTHE # 1 : IL FAUT ÊTRE SOUPLE POUR FAIRE DU YOGA

Cette idée préconçue revient beaucoup trop souvent! Surtout parce qu’à mon avis dans le yoga réside le secret de la souplesse !!! Oui oui! Ainsi, le yoga permet de devenir souple et ne demande pas au pratiquant d’être souple de prime abord.

Pour beaucoup, la notion de plaisir dans l’effort disparaît complètement lorsque le temps est venu de s’étirer. Nous sommes bien différents pour ce qui est de la souplesse! Et pour tous les espaces du corps qui demandent à être assouplis, l’astuce de tous les temps est la même : il faut respirer. En matière de souplesse, la plupart d’entre nous sommes limités par notre souffle.

noemie-mythe-n2-yogalavie-blog

Plus précisément, il est nécessaire d’expirer par le nez (en général).

L’expiration a plusieurs avantages pour celui qui est en quête de souplesse :

1)    L’expiration permet la détente, et la détente assouplie. L’expiration favorise physiologiquement le calme et le relâchement. C’est d’abord ce relâchement progressif qui permet de s’assouplir. En fait, juste en expirant on se découvre plus souple que l’on croit!

2)    L’expiration apaise l’inconfort. Respirer, et surtout expirer, nous permet de relaxer quand la sensation de l’étirement devient intense. Par l’expiration, l’inconfort que l’on peut ressentir lorsque l’on est trop peu habitué de s’étirer s’apprivoise. Cela permet de retrouver le sourire!

3)    L’expiration permet d’éviter de forcer et donc de se crisper. À s’étirer en tirant sur nos pieds, par exemple, on force le corps à s’étirer, et alors il se tend. Le corps résiste. On crée un effet inverse à ce que l’on désire. Ce sont alors des étirements de surface, et pour qu’ils soient profonds l’idéal est de faire des efforts qui vont dans un sens commun.

4)    L’expiration permet d’éviter de se blesser. Si l’on s’assure de respirer pendant l’étirement, on s’assure de ne pas dépasser nos limites. Si l’on arrête de respirer en bloquant notre respiration cela veut généralement dire que l’on force trop et cela peut mener à des inconforts persistants, voir à des blessures. La respiration est donc gardienne du bien-être.

Comment commencer? Il est nécessaire de commencer à s’étirer en douceur, et certains mouvements de yoga à la fois dynamiques et doux s’y prêtent parfaitement. Le chemin vers la souplesse n’a pas à être douloureux!

Le premier pas vers la souplesse est la mobilité des articulations et ce premier pas permet une plus grande disponibilité du corps pour des étirements plus en profondeur, si désirés.

Je vous recommande donc de commencer en faisant des mouvements cycliques. Ils permettent de ne pas figer le corps dans une posture, au risque de raidir les articulations. Ces mouvements les « huilent », les réchauffent et leur donne plus d’ampleur (donc la souplesse est au rendez-vous!). Vous trouverez dans le petit guide pour retrouver de l’énergie des mouvements détaillés très utiles pour assouplir le dos, les hanches et les épaules.

À de nombreuses reprises, j’ai partagé les astuces de ce guide avec des personnes, sportifs, yogis curieux ou amis qui se sentaient raides. Et ils constatent comme moi que la respiration change tout et que l’impact est immédiat! En expirant avec attention, s’étirer devient plaisant, bien que toujours un peu exigeant. Après tout, s’étirer n’est-ce pas se dépasser un petit peu chaque fois?!

 

Et vous, avez-vous besoin d’un peu de souplesse dans votre quotidien? Ces exercices vous aident-ils?

Bonne pratique!

 

 

Vous avez aimé cet article et voulez en savoir plus ? Inscrivez-vous à la mailing list, c'est gratuit !

Noemie

Comments

Cynthia
Reply

Bonjour Noémie.

Ce site est une vraie mine d’or d’informations. Merci de mettre à notre disposition autant de contenu précieux. Petite question : Je souhaite donner des cours de yoga à mon copain mais il n’est pas souple, disons le, pas souple du tout 🙂 Tu mentionnais dans l’un de tes articles de se référer au petit guide pour retrouver de l’énergie. Où puis-je le trouver? J’ai fouillé sur ton site mais en vain..

Merci de ton aide.
Cynthia

Noemie
Reply

Bonjour Cynthia! Merci pour ton super message. Le petit guide pour retrouver de l’énergie s’est transformé en guide pour diminuer votre stress et vivre mieux. D’un autre côté, je prépare une petite formation pour cultiver son énergie en ce moment, elle doit voir le jour bientôt. Cela pourra certainement t’aider. En attendant, les vidéos que je proposais sont un bon point de départ ! 😉

Amélie
Reply

Je me pose quand même une grande question à propos de la souplesse (que je travaille justement depuis quelques mois parce que je me trouve vraiment trop raide, avec le stress mon dos en souffre, et j’ai découvert que les exercices m’aidaient à me détendre aussi plus globalement, d’où encore mon envie de commencer le yoga)… Je n’ai JAMAIS été souple. J’ai fait du basket pendant 2-3 ans et un peu de karaté (pendant un an), c’est tout. Aucune activité n’a pu m’aider à m’assouplir en dehors de ma souplesse (très minime) naturelle. Du coup parfois j’ai peur de me dire que même en faisant régulièrement des séances d’assouplissement, je n’arriverai jamais à être souple comme j’aimerais. Comment ça se passe à ce niveau-là ? Est-ce que la souplesse est une affaire personnelle ou est-ce qu’elle demande simplement du travail ? Je n’ai jamais vu une gymnase raide ou peu souple, pourtant il doit bien y avoir des filles qui font de la gymnastique à un bon niveau sans pour autant former un « o » avec son dos, si ?

Noemie
Reply

Rebonjour Amélie ! Une des choses que l’on apprend grâce au yoga c’est d’aborder qui nous sommes à partir de là où l’on se trouve. Se projeter dans un idéal nous rend moins à l’écoute de nos capacités réelle et limite donc notre propension à les transformer. Je peux t’assurer qu’avec des exercices réguliers de souplesse et de détente (et de force pour équilibrer le tout) tu peux arriver à ouvrir les possibilités que ton corps t’offre aujourd’hui ! Pour ce qui est des gymnastes, il faut savoir que les enfants ont une souplesse naturelle beaucoup plus grande et que si elles continuent cet entraînement pendant la puberté, elles vont conserver leurs capacités. La souplesse commence par la mobilité, as-tu regardé mes vidéos sur youtube ? C’est un bon début ! 😉

Amélie
Reply

J’ai oublié de dire : j’ai 24 ans. 🙂

Claudia YogaPassion
Reply

Bonjour Noémie,

Félicitations pour ton chouette blog et ce super article.
Aah la question de la souplesse dans le Yoga ! C’est vrai qu’on entend très souvent dire : « Ah, mais moi je ne peux pas pratiquer le Yoga car je ne suis pas souple ». Et pourtant ! Tu expliques très justement, je trouve, que c’est grâce à la pratique du Yoga qu’on peut devenir souple.
Je pense aussi que ce qui peut aider à développer notre souplesse, c’est de rester assez longtemps dans les postures, notamment celles de fermeture comme la pince. C’est au bout de plusieurs respirations que les muscles commencent à se détendre et à s’étirer naturellement, il me semble.
J’ai proposé une petite vidéo sur mon blog Yoga sur la même question de la souplesse dans le Yoga. A découvrir ici : http://www.yogapassion.fr/jeu-dis-moi-tout-sur-le-yoga-50315

Belles pratiques à tous et à très vite,
Claudia

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Téléchargez mon ebook "5 étapes pour diminuer votre stress et vivre mieux"