LA PINCE – POUR ENFIN TOUCHER VOS ORTEILS

Yogalavie - la pince III

La pince est une posture qui a de grandes vertus si elle est pratiquée avec précaution.

Il est important de savoir que la pince peut permettre un grand repos du système nerveux.

 

S’asseoir au sol confortablement les jambes longues… possible ou impossible ?

 

Cette question est la première qui passe à l’esprit de beaucoup d’individus pour qui cette posture est hautement inconfortable.

Bien, j’ai la solution pour vous : pliez vos jambes afin de bien sentir les ischions (plus communément appelés les os des fessiers) pointer vers le sol. Bref, si vous les sentez, votre bassin est droit et ainsi votre colonne peut être droite sans que vous ne forciez une quantité de muscles. Ce qui est donc important, c’est d’avoir la colonne droite, de se sentir à l’aise et de plier les jambes autant que nécessaire.

PRENDRE LA POSTURE

Vous étirez d’abord les bras vers le ciel en inspirant, pour créer une extension dans le haut du corps et, en expirant, laissez vos abdominaux s’engager et votre corps s’étirer vers l’avant et vers le sol. Une fois le haut de votre corps relâché vers l’avant, plusieurs options s’offrent à vous.

Voici deux manières de pratiquer cette posture :

Yogalavie - La pince

1. Posture passive. Dans la posture passive, l’objectif est de laisser le corps se détendre. C’est par le relâchement que vous rencontrerez l’assouplissement de vos muscles. Ainsi, l’idéal est de se concentrer sur la respiration, lente et profonde, et particulièrement sur l’espace en dessous du nombril qui s’enfonce (sans trop de force) vers la colonne vertébrale à l’expiration.

Si vos jambes sont pliées, votre ventre touchera peut-être vos cuisses et vous pourrez alors vous reposer sur celles-ci et vous détendre. Assurez-vous de revoir toutes les parties de votre corps, de vous assurer que votre nuque, vos épaules, votre dos, vos hanches et vos jambes se relâchent.

Pour sortir de la posture, il peut être plus adéquat de dérouler votre colonne vertèbre par vertèbre, votre tête se redresse alors en dernier.

Cette posture est apaisante!

2. Posture active. Pour la posture active, deux mouvements se font, le premier accompagne l’expiration, le deuxième accompagne l’inspiration. Lors de l’expiration, le mouvement est celui de la posture passive : le corps mou se relâche sur les jambes. À l’inspiration, néanmoins, la colonne s’allonge du coccyx jusqu’au sommet du crâne à la diagonale. Pour ce faire, vous basculez les hanches le plus possible vers l’arrière (autrement dit, tentez de sortir ou de remonter vos fessiers ou les os des fessiers). L’angle de votre diagonale dépendra de la souplesse de vos hanches. Ne vous inquiétez pas de voir votre colonne s’allonger presque à la verticale, respectez votre constitution et le mouvement sera d’autant plus efficace. Attention, pour allonger la colonne il est nécessaire d’utiliser l’avant du corps : utilisez la force des abdos et la puissance du torse dans l’allongement de la colonne. Sinon, c’est le dos qui travaille (et particulièrement le bas), ce qui peut créer des tensions au lieu de renforcer l’avant du corps.

Yogalavie - la pince II

Bref, à l’inspiration, la colonne s’allonge, les mains restent sur les tibias, les genoux ou les cuisses (selon votre souplesse) et à l’expiration, le dos s’arrondit et se relâche. Normalement vos mains toucheront vos pieds, si ce n’est pas le cas, pliez suffisamment vos genoux.

Pour sortir de la posture, vous pouvez étirer vos bras vers l’avant et ainsi étirer votre torse à l’inspiration. Puis lors de l’expiration et engager vos abdominaux et redressez-vous en conservant le dos droit. Assurez-vous que ce soit vos abdominaux qui redressent votre dos, afin que votre dos ne force pas inutilement !

Dans ces deux postures, conservez les orteils vers le ciel et maintenez une poussée légère mais constante dans vos talons. Les pieds fléchis permettent de conserver une bonne orientation des jambes et donc d’effectuer un travail musculaire équilibré.

UN PEU PLUS… POUR VOTRE DOS !

SI vous avez le bas du dos fragile, faites particulièrement attention dans cette posture!

Première astuce. Je vous conseille non seulement de plier vos genoux, mais d’avoir constamment le ventre appuyé sur vos cuisses : elles supporteront alors votre dos et empêcheront ce dernier de forcer.

Deuxième astuce. Laissez vos jambes légèrement ouvertes afin d’y glisser un bloc ou un dictionnaire dans le sens de la hauteur (ou deux superposés). Vous y déposerez votre front. Cela permettra à votre esprit de s’apaiser par acupressure, et votre colonne vertébrale pourra se détendre et s’assouplir de manière plus efficace. Cela n’est utile que dans la posture passive.

FAUSSE IMPRESSION :

Cette posture est souvent associée à l’assouplissement des jambes et du dos, souvent raides. Bien que cette idée ne soit pas fausse, beaucoup croient à tort que c’est en tirant sur leurs pieds qu’ils s’assoupliront rapidement! Attention tirer sur vos pieds crée de la tension, ce qui raidit le corps. Donc, par cette traction vous étirez et contractez le muscle en même temps, ce qui peut être fort dommageable pour vos muscles.

OÙ PORTER VOTRE ATTENTION ?

Conservez votre attention au niveau de l’abdomen en vous assurant que les muscles de votre dos et de vos jambes se détendent. Autrement, concentrez-vous sur votre respiration !

BÉNÉFICES :

  • Étire les muscles ischio-jambiers
  • Augmente la flexibilité des jointures des hanches
  • Tonifie et masse toute la région abdominale et pelvienne : foie, pancréas, reins, systèmes urinaire et reproducteur
  • Permet de diminuer l’excès de poids dans la région abdominale
  • Stimule la circulation vers les nerfs et les muscles de la colonne vertébrale

CONTRE-INDICATIONS :

À éviter pour ceux qui souffrent de déplacement de disque dans la colonne vertébrale, de problèmes de sciatique et d’hernies discales.

BONNE PRATIQUE !

PHOTOS : FRÉDÉRIQUE MÉNARD AUBIN 

Vous avez aimé cet article et voulez en savoir plus ? Inscrivez-vous à la mailing list, c'est gratuit !

Noemie

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Téléchargez mon ebook "5 étapes pour diminuer votre stress et vivre mieux"