POURQUOI SE PRÉPARER AU SOMMEIL EST ESSENTIEL

Yogalavie - Se décharger de la journée

PRENEZ-VOUS LE TEMPS DE DÉCHARGER VOTRE ESPRIT AVANT DE VOUS COUCHER ?

Qu’implique le fait de bien dormir ? Est-ce que cela commence par prendre le temps d’être bien bien ?

Aujourd’hui, nos journées sont remplies d’activités, de responsabilités, de plaisirs, de devoirs…

Nous sommes à la fin de la journée épuisés, chargés d’une quantité de rencontres, d’impressions, de sensations physiques ou encore extatiques devant les nouvelles opportunités, explosant de joie d’une belle rencontre, etc.

Vous avez peut-être des douleurs au dos parce que vous avez été assis trop longtemps, des douleurs aux épaules en raison du stress ou un inconfort au ventre. Vous être peut-être rempli d’une bonne fatigue ou la de votre journée, de votre semaine. 

Alors, que faites-vous avant de dormir ?

PASSAGE RAPIDE AU SOMMEIL : SURCHARGE !

Nous revenons à notre lit au moment de nous coucher et, souvent, nous sautons dans le lit pour trouver le sommeil et continuer la journée du lendemain.

Le lendemain, nous amassons encore une quantité d’informations, de sensations, d’impressions et nous avons hâte aux vacances afin d’avoir le temps de décompresser.

Et que se passe-t-il ? La première semaine vous permet souvent de vous décharger de la pression, de la charge accumulée au fil de jour et la seconde semaine vous commencez à pouvoir profiter d’une vie légère. Pourtant une fois de retour au travail, le même cycle d’accumulation recommence.

Il y a quelques semaines, lors d’une retraite de méditation, j’ai compris l’importance de la lenteur. La lenteur pour intégrer ce que nous vivons. 

Nos pensées, nos impressions doivent être compartimentées par notre esprit, car si elles ne le sont pas, elles reviendront jusqu’à ce que nous puissions les classer.

Par exemple,

L’IMPORTANCE D’ÉVACUER LE TROP-PLEIN

Il est donc hyper important de prendre le temps de se décharger le soir avant de se coucher pour intégrer et décharger les tensions des activités quotidiennes.

C’est hyper important. Certaines traditions vont même jusqu’à dire que réfléchir avant de se coucher est une insulte pour l’âme.

Enfin, je n’irai pas jusque-là, mais comprenez que le moment du sommeil n’est pas un moment anodin. Même si vous êtes épuisés après une journée où tout s’est enchaîné depuis les petites heures du matin jusqu’au moment du sommeil, réalisez ce que vous faites. Vous allez dormir !

Dormir est l’instant où l’on se départit de toutes les responsabilités, de toutes les nécessités, de tous les rôles (femme, fille, mère, professionnelle, étudiante ou tout cela au masculin) pour ne redevenir que soi sans forme précise, sans aspiration précise.

Réellement, pendant votre sommeil, pendant votre nuit, cela nous vous sert à rien d’endosser ces rôles. C’est le moment où tous sont égaux, les riches ne le sont plus, les pauvres ne le sont plus, les puissants n’ont plus rien pour être puissants et les déborder n’ont plus rien pour être débordés.

Autrement dit, c’est un moment où Céline Dion a autant d’importance que mon facteur (on pourrait dire cela pour tous les moments, mais c’est un autre sujet !).

REVENIR À L’ESSENTIEL :

Vous permettez-vous de ne revenir à rien ? De n’être rien ?

Toutes les pensées qui turbinent dans votre tête sont les effets de ces rôles. Ces rôles sont importants durant le jour, mais il est vraiment apaisant de savoir les laisser aller pour le sommeil. De toute façon, à ce moment, ils ne vous servent à rien !

Réalisez que vous vous attachez peut-être à la sensation ou à la pensée que ces rôles ont une importance au moment de laisser la place aux rêves.

Est-il possible de la laisser aller, de baisser les armes, de cesser de forcer, de cesser de vouloir? Est-il possible de vous décharger de la pression ?

Sans le vouloir, sans le désirer, faites-le. Vous ne cherchez pas à vous détendre, vous le faites. Vous ne cherchez pas à relâcher, vous le faites. Si c’est impossible, continuez d’observer avec calme et discernement en revenant toujours à l’essentiel, c’est-à-dire à cette observation et éventuellement à ce déchargement.

Sans ces rôles, les craintes, les attentes, les projections n’ont plus beaucoup de sens au moment de dormir.

C’est comme une petite mort, vous mourrez à tout ce que vous avez construit, vous relâchez. Prêtez-vous au jeu.

Décharger l’esprit peut-être bon, décharger le corps peut l’être tout autant !

Vous vous installez alors dans cet espace où vous ne faites qu’être, simplement.

ASTUCES PRATICO-PRATIQUES POUR S’ENDORMIR DANS UN PROFOND LÂCHER-PRISE

Le plus important lorsque vous prenez un temps est de prendre conscience que vous prenez ce temps pour vous décharger profondément quelle que soit la forme que prenne ce mouvement. Autrement, ces outils sont de simples rappels car vous les connaissez certainement.

Pour évacuer les tensions l’esprit :

  1. Écrivez juste avant de se coucher pour décharger la pensée. Écrivez vos sensations, vos réalisations, tout ce qui vous passe par l’esprit sans égard à la qualité ou la pertinence. Vous pouvez aussi prendre vos observations. Elles vous amèneront peut-être à réaliser quelque chose d’important.
  2. Allez marcher vingt minutes et contemplez la rue, les maisons. Laissez votre esprit vagabonder, sans recherches.

Pour évacuer les tensions le corps :

  1. Avalez une petite tasse de tisane à la valériane avant de se coucher ou une autre tisane, une invitation au relâchement. Laissez la chaleur de l’eau vous apaiser.
  2. Prenez un bain et laissez couler quelques gouttes  d’huile essentielle de pruche pour décharger le corps. Ne le faites que si l’odeur vous plaît. Perso, j’adore !
  3. Prenez une douche et humez cette huile essentielle de pruche. La chaleur de l’eau dénoue les tensions.
  4. Parlez de ce qui vous tracasse. Cela peut être une bonne chose dans la mesure où vous ne cherchez ni une réponse ni à engager une réflexion. Parlez seulement pour permettre aux choses se déposer.
  5. Respirez profondément et lentement. Portez particulièrement attention à la longueur de l’expiration et faites des cycles d’au moins 10 respirations pour ralentir l’activité du système nerveux.

Prenez note qu’écouter de la musique et lire un livre sont calmant, mais ils ne sont pas pour autant toujours déchargeants. À vous de voir ce que vous cherchez réellement !

Et vous ? avez-vous un petit rituel avant de vous coucher ?

Partagez-le généreusement, cela sera certainement utile à quelqu’un !

Vous avez aimé cet article et voulez en savoir plus ? Inscrivez-vous à la mailing list, c'est gratuit !

Noemie

Comments

Sonya
Reply

Voici un remède aruydevique au curcuma pour aider le sommeil. Le curcuma aide aussi l’arthrite, la digestion, les douleurs musculaire; il est anti-bactérien et anti-parasitic – un petit miracle quoi! Bonne nuit et bon réves… 🙂 https://www.youtube.com/watch?v=jYCQb2YNGt4

Muriel
Reply

Chère Noémie, merci pour ces conseils qui favorisent l’endormissement. Pour ma part, je m’oblige à transformer tout ce que j’ai pu vivre dans la journée en actions positives. J’évacue les mauvaises pensées et les tracas. Cela me procure de l’apaisement et dénoue les tensions. J’y ajoute quelques respirations profondes afin de me détendre et de prendre du plaisir à dormir. Et ça marche !

Noemie
Reply

Chère Muriel, quel formidable petit rituel ! Je crois aussi qu’observer ce qu’il y a de positif et de constructif dans chaque moment de la vie est une des plus belles choses que l’on peut faire pour aimer notre vie, la vie. Et lorsque l’on aime tout s’adoucit, il y a de quoi bien dormir en effet ! 😉

Jocelyn
Reply

Merci pour ce bel article, il me sera utile.

Quelques gouttes d’huile essentielle de pruche dans l’eau du bain:
À découvrir prochainement.

Noemie
Reply

Son odeur de conifère est vraiment agréable ! Bonne découverte !

Nadine
Reply

Bonjour où êtes vous situé ?
En France ?

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Téléchargez mon ebook "5 étapes pour diminuer votre stress et vivre mieux"