LA CLÉ POUR ALIGNER SES POSTURES SOI-MÊME

L’USAGE DES BLOCS 2/3 (VIDÉO)

yogalavie-sajuster-soi-meme

Vous l’avez sûrement remarqué, il y a une chose qui prend du temps dans la pratique du Yoga, c’est le déploiement du juste effort dans chaque posture. C’est-à-dire forcer, juste comme il faut, au juste endroit. S’aligner avec justesse permet cela.

Au début, quand on commence, on a tendance à forcer démesurément dans les postures, à utiliser toute la force que nous avons pour maintenir notre fameux guerrier même si tous nos muscles semblent vouloir se consumer dans le brasier du siècle. On souffle, on sue, on devient rouge. Parfois, on se décourage et l’on s’effondre. D’autres fois, on tient coûte que coûte, même si l’on pense que quelque chose cloche dans l’alignement de notre corps.

Il arrive aussi que l’on fasse une posture qui devrait nous demander du travail, et l’on se demande réellement où on devrait sentir cette posture. On a l’impression que l’on force au mauvais endroit, que la posture n’est pas efficace. C’est une chose que j’ai ressentie pendant longtemps dans certaines postures. Combien de fois j’avais l’impression que je ne travaillais pas au bon endroit, même si je faisais de mon mieux !

ALIGNER SES POSTURES SOI-MÊME

On me demande souvent si j’ai des astuces pour corriger soi-même les postures que l’on fait, soit parce qu’il n’y a pas de professeur, soit parce que l’on ne reçoit pas assez de correction à son goût.

J’avais une enseignante de danse (que j’aimais beaucoup) qui donnait toujours des exercices extrêmement difficiles et disait que le corps n’avait pas le choix de trouver le bon chemin pour réaliser ces mouvements sans nous effondrer.

Ici, je vous propose un raccourci… car le trouver par soi-même peut prendre du temps ! Travailler avec les rotations internes et externes favorise l’alignement. Cela nous permet aussi d’y être plus sensibles !

C’est un autre usage des blocs (vous pourriez utiliser un dictionnaire ou tout autre objet d’une forme similaire) pour peaufiner votre souplesse et votre alignement. À ce sujet, allez lire cet article !

LES ROTATIONS POUR S’ALIGNER !

Les rotations internes et externes sont des outils formidables puisqu’ils favorisent une direction au niveau des bras ou des jambes (selon la posture) qui permet d’engager les bons muscles et de relâcher ceux qui doivent être relâchés pour cette posture. Ce n’est donc pas la force de certains muscles qui supportent tout le reste : ce sont les chaînes musculaires qui s’engagent, travaillant le corps plus en globalité.

Ce petit détail permet de travailler les postures de manière efficace : d’éviter de trop forcer (pour la majorité des débutants) ou de s’installer  dans un hyperconfort sans tonus (pour certains qui pratiquent depuis longtemps et d’autres qui sont souples) dans une posture.

C’est un travail subtil. Sa pratique se raffine avec le temps, avec la pratique. Plus vous vous exercerez à appliquer ces outils dans votre pratique, plus ils deviendront évidents !

COMMENCEZ PAR LA BASE, EXPLOREZ AVEC LES BLOCS !

En fait quand j’ai commencé à pratiquer la danse, on me parlait des rotations internes et externes. On me disait en plein milieu d’un exercice « imagine une spirale vers l’extérieur depuis la naissance de la cuisse au bout du pied » … Hum ! Ce n’était pas clair du tout ! Ce mystère de rotation semblait être accessible aux initiés seulement  !

Autrement, il y a les blocs.

Dans cette capsule vidéo, vous découvrirez un autre usage des blocs ! Comment ils peuvent vous faire comprendre et ressentir concrètement ce « secret d’initié » que sont les rotations !

Bonne pratique !

Si cette capsule propose trois postures dans lesquelles explorer l’orientation musculaire avec précision, une fois que la sensation est ressentie, elle peut être appliquée dans d’autres postures !

Est-il facile ou difficile de faire usage des rotations ? Qu’est-ce que cela vous a révélé de votre pratique ?

SI vous voulez découvrir d’autres formidables usages des blocs pour enrichir votre pratique, allez voir « La clé pour votre souplesse » (Sur les blocs 1/3) et « L’art du relâchement » en 3 postures (Sur les blocs 3/3)

Vous avez aimé cet article et voulez en savoir plus ? Inscrivez-vous à la mailing list, c'est gratuit !

Noemie

Comments

Aline
Reply

Bonjour, je viens de mettre en pratique avec beaucoup de succès. J’ai ressenti le travail musculaire en profondeur mais sans douleur. Je pense introduir ces trois mouvements à ma pratique quotidienne. Merci mille fois pour votre guide si précieuse. Namaste.

Noemie
Reply

Bonjour Aline ! Je suis sincèrement ravie que les exercices aient été concluant ! En les intégrant à votre pratique quotidienne, vous allez voir vos postures et l’usage de vos muscle se transformez ! Tenez-nous au courant des transformations ! Pour ma part, avec le temps, je sens beaucoup plus de continuité musculaire dans mon corps, toutes les parties de mon corps sont maintenant liées et l’expérience d’un asana est plus global ! On dit que le corps est le miroir de l’esprit ! 😉

Letizia
Reply

Bonjour,
Un super article pour travailler son alignement. Dans le yoga que je pratique, on utilise un bloc en bois car c’est ce qui ressemble le plus a la structure osseuse compare a l’air des blocs en mousse. Mais du coup, c’est un peu plus lourd! Chouette video!

Noemie
Reply

Bonjour Letizia ! Je trouve l’exercice des bras déjà fort exigeant avec un bloc de mousse, alors avec un bloc en bois ça doit être assez intense, les pauses doivent être salutaires ! Merci pour l’astuce, ce peut être une belle progression !! Au plaisir !

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Téléchargez mon ebook "5 étapes pour diminuer votre stress et vivre mieux"