MYTHE #3 : LE YOGA, C’EST UN TRUC DE FILLE

yoga

MAIS, QUE VEUT DIRE UN TRUC DE FILLE ?

Est-ce que ça veut dire qu’on ne peut se dépasser? Est-ce que c’est trop doux, qu’on ne dépense pas assez d’énergie? Est-ce que ça veut dire que ce n’est pas assez viril? Est-ce que ça veut simplement dire qu’il y a plus de filles qui le pratiquent, ou que l’on pense que les mouvements sont plus adaptés aux femmes?

Toutes ces justifications – et celles que je saute – sont infondées!

Le yoga est une pratique qui s’adapte aux besoins de chacun en plus de s’adapter au quotidien de chacun. D’un homme à l’autre, les besoins ne sont pas les mêmes, d’une femme à l’autre non plus. Il n’y a donc rien de tel qu’un truc de fille dans le monde du yoga!

Dans la pratique du yoga, si vous aimez vous dépasser vous serez toujours servis. Mais ce n’est jamais un dépassement unilatéral, affectant seulement une de vos capacités. Tout dans le corps et l’esprit est interrelié. Cela signifie que la souplesse, la force, mais aussi le souffle et la concentration se développent ensemble. Par cela, on respecte toujours les limites du corps. Ainsi, quelqu’un qui ne maîtrise que la force ou la souplesse aura, au début, de la difficulté à réaliser un certain nombre de postures et à explorer les postures plus avancées.

Plus d’un s’interrogent donc souvent parce que le yoga tend vers un développement global de nos capacités tant physiques que mentales.

Dans la plupart des sports ou des activités quotidiennes, nous sommes amenés à nous dépasser dans un ou deux aspects de nous mêmes. La concentration, au travail par exemple, ou la force musculaire, dans la plupart des sports comme la course ou le ski, deviennent les objectifs principaux, il faut devenir plus efficace!

Mais les sportifs de haut niveau le savent, améliorer une performance précise demande un entraînement complet, global. 

 

Pour le yoga, c’est identique :

  1. On développe d’abord une base, on rééquilibre nos forces et nos capacités.
  2.  On approfondit ensuite, et l’on se dépasse.

Ce temps d’adaptation en décourage souvent quelques-uns. En effet, si l’on est habitué à déployer sa force et seulement sa force avec force (!), nous avons besoin de nous investir dans la souplesse et dans le souffle avant de pouvoir nous dépasser dans toutes nos sphères de compétences à la fois. Mais cette adaptation est passagère et demande juste un peu de détermination! 

Le yoga n’a pas vraiment de limites en ce qui a trait à la variété de ses poses et à leur exigence. On peut toujours se dépasser. Mais les différents aspects de notre corps et notre esprit doivent être prêts ensemble et pas seulement l’un ou l’autre. Sinon tôt ou tard, on rencontre nos limites.

Le yoga ne remplace rien, mais augmente notre potentiel. Quoi que nous fassions comme activité ou comme sport, par le yoga, nos capacités sont renforcées donc augmentées. Ensuite c’est une question d’écoute. Il faut savoir jusqu’où on veut aller, si on veut se dépasser physiquement ou si on veut renforcer, cultiver et maîtrise la base avec toujours plus de finesse. Et cela n’est pas une question de genre, d’homme ou de femme, c’est une question du tempérament, d’envie. Et cela peut changer à plusieurs reprises au cours d’une vie!

Et le yoga n’est pas le lieu de comparaison, il n’y a pas de mieux ou de moins bon, on a simplement besoin de reconnaître ce qui est, comment on est, et agir à partir de cela. Il faut d’adapter en fonction de ses problèmes et ses envies.

Et vous, que recherchez-vous dans le yoga ? Quelle capacité a besoin d’être cultivée ? savez-vous comment faire ?

Vous avez aimé cet article et voulez en savoir plus ? Inscrivez-vous à la mailing list, c'est gratuit !

Noemie

Comments

pipeau
Reply

C’est drole de deboulonner ce mythe, les champions du Superbowl dans la NFL, les Seahawks de Seattle dont toutes les equipes adverses redoutent la violente et tres physique unite defensive se sont mis au yoga cet ete. Le resultat? Moins de blessures parce que plus flexibles, meilleure concentration et plus grande capacite a operer sous intense pression. Ils font du yoga de maniere a completer leur entrainement. Les joueurs de hockey professionels s’y mettent aussi. Personne ne peut accuser ces gars de ne pas etre virils !!

Noemie Crepeau
Reply

Haha ! En effet ! C’est un très bel exemple pour toute personne qui s’interrogerait encore sur le « genre » du yoga ! Merci !

Karate
Reply

Noémie,
Superbe article qui casse les préjugés et qui m’encourage dans ma poursuite d’étude du Yoga.
Personnellement ; je me rend compte que le Yoga est important pour une bonne pratique du sport. D’ailleurs beaucoup de mouvements sont déjà présents dans les préparations physiques sérieuses.
Encore merci pour tous tes éclaircissements et pour le chemin que tu traces.
A bientôt

Noemie
Reply

Cher Philippe ! Je suis ravie que cet article te parle, je crois en effet que le Yoga est primordial pour une bonne pratique du sport. Quand je pratique de la randonnée de montagne, c’est grâce au yoga que toutes les tensions se résorbent après les longues heures de marches. Le lendemain, c’est comme si j’étais neuve. La pratique du yoga rééquilibre le travail profond, répartit les bienfaits dans le corps, l’esprit et le coeur. Il travail en globalité. Quels sports pratiques-tu sérieusement ?

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Téléchargez mon ebook "5 étapes pour diminuer votre stress et vivre mieux"