COMMENT LA FATIGUE EST L’OCCASION DE FAIRE LE PLEIN D’ÉNERGIE

Yogalavie - Fatigue

MYTHE #9 : JE SUIS TROP FATIGUÉE POUR FAIRE DU YOGA.

Ouvrez-vous l’œil le matin quelques instants avant de devoir quitter votre nid pour le travail en vous disant qu’il serait inimaginable – voire souffrant – de vous lever plus tôt pour pratiquer le yoga !?

Vous arrêtez-vous le soir en vous disant que vous coucher est l’unique option et que le yoga sera remis à demain, ou à un moment où vous serez plus rempli d’énergie ?

Rentrez-vous du travail ou d’une activité avec vos enfants en vous disant que la meilleure chose à faire est de regarder un film et au diable le yoga ?

Au début, cela peut nous demander de rassembler un peu ses esprits, mais j’ai réalisé que pratiquer le yoga au moment où l’on est cloué par la fatigue demande plutôt de lâcher prise sur notre perception de la fatigue. Il s’agit de faire preuve de simplicité et de se laisser aller dans le yoga au d’intellectualiser, d’écouter nos résistances mentales ou de prévoir, même à quelques secondes près. Je m’explique !

LA FATIGUE N’EST PAS UNE FATALITÉ

La fatigue peut avoir de nombreuses sources. Les plus courantes sont le stress (pour lequel j’ai créé un petit guide que vous pouvez télécharger ici), le manque d’exercice, une mauvaise alimentation, une mauvaise respiration.

Dans tous les cas, nous avons la capacité de nous revitaliser, soit pour se préparer à un sommeil plus réparateur (voici un article d’astuces pour mieux dormir et en voici un autre sur le même sujet), soit pour nous dynamiser.

Quand on est fatigué, on croit manquer d’énergie. Comme le propose la tradition du Yoga, nous avons une source infinie d’énergie à l’intérieur de nous-mêmes, il s’agit seulement de savoir l’aborder et l’utiliser.

Il n’y a pas seulement le corps qui réagit à la fatigue, l’esprit aussi y réagit avec automatisme. Certains nient la fatigue, d’autres pensent que la seule solution est de dormir, d’autres deviennent infiniment paresseux, d’autres se croient tout d’un coup incapables d’être autre chose qu’un légume, d’autres dépriment se croyant inaptes à réaliser ce qu’ils souhaitent réaliser… Tout cela je le dis sans jugements, car en réalité, j’ai moi aussi déjà eu toutes ces réactions et parfois plus d’une à la fois … je ne vous raconte pas le mal de tête ! 😉

Notre esprit réagit à la fatigue et c’est ce qui nous empêche souvent de savoir répondre adéquatement aux besoins cachés sous la fatigue. Bref, nos projections mentales nous empêchent de nous écouter, d’écouter notre corps, d’écouter notre coeur (pour comprendre l’équilibre de ces trois points, allez lire cet article). Nos pensées nous freinent dans notre capacité à ressentir réellement ce qui se passe en nous et ce dont nous avons besoin.

Est-ce que le yoga peut être une réponse adéquate à la fatigue ? Je le crois bien (je parle d’expérience !!).

Peut-être que pour faire une pratique de yoga, vous pensez devoir encore dépenser de l’énergie pour aller chercher de la volonté pour y parvenir.

J’ai envie de vous répondre deux choses  :

1 – Oubliez la négociation avec l’esprit, laissez tomber votre volonté et entrez dans le mouvement : à l’endroit où vous êtes, dans l’état dans lequel vous êtes.

2 – Commencez par ce qui vous fait du bien.

LE YOGA EST MULTIPLE

Pratiquer le yoga, ne serait-ce que pour une dizaine de minutes, c’est l’occasion de se connecter avec soi. Physiquement, psychiquement et profondément.

C’est l’occasion de ressentir ce que vous vivez réellement, ici et maintenant en vous-même – cette fatigue. De l’écouter et de lui répondre.

Cela nous permet de voir ce qui est tendu dans notre corps, d’apprivoiser ces zones de tension et de les inviter à se détendre… Et lorsque vous détendez votre corps, votre esprit se détend toujours un peu en écho.

Faire du yoga ne veut pas dire faire une classe de yoga complète. Mais il faut se permettre de voir la pratique de yoga comme une pratique plus complète que l’exercice physique lui-même.

Pratiquer le yoga c’est d’abord une présence à soi. C’est écouter les réels besoins du corps afin d’y répondre.

PLUSIEURS OPTIONS SONT ALORS POSSIBLES :

  • La respiration
  • L’approche restauratrice de certaines postures de yoga: pratiquer des postures qui sont relaxantes pour l’ensemble du corps, respirer profondément et consciemment apaiser les différentes parties du corps.
  • Le yoga Nidra

Par exemple, le matin quand je n’arrive pas à me lever – alors que je devrais commencer ma pratique pour entamer ma journée, je commence dans mon lit. Je respire doucement, je m’étire généreusement et je me mets quelques instants dans la posture de l’enfant (ou dans la demi-lune avec les bras allongés vers l’avant) puis je fais la posture du chat pour faire dos rond et dos creux. Petit à petit mon corps s’éveille, tout en douceur, mon esprit s’éveille et je me lève avec plus d’enthousiasme.

Ce qui nous fatigue alors c’est davantage l’idée de faire l’exercice que faire l’exercice lui-même. Car en réalité si on écoute nos envies, ces exercices répondent à notre besoin et contribuent à notre bien-être.

Enfin, si on n’a pas quinze minutes pour se connecter avec soi, c’est certainement l’occasion de revoir nos priorités. Ce qui n’est jamais une mauvaise chose par ailleurs.

Qu’est-ce qui est réellement important pour vous ? Répondre dans l’instantané à votre fatigue ou cultiver des habitudes qui contribuent à faire circuler et à augmenter votre énergie ? Il n’y a pas de mauvaise réponse, déculpabilisez-vous. Chaque chose en son temps. L’idéal est de remplacer les « il faut » par « les je choisis ». Afin de faire de la place aux choses qu’on aime, qui nous font du bien.

Faire une pratique physique de yoga devrait être une porte vers l’équilibre. Vers une meilleure circulation de l’énergie … nul besoin de faire 1h de spinning et 1h30 de hot yoga pour y parvenir. L’énergie est subtile, notre relation à celle-ci peut l’être aussi !

Mais si ces dernières options vous font du bien pourquoi pas … vous êtes votre meilleur repère !

Êtes-vous souvent fatigués ? Est-ce que cela vous empêche de faire du yoga ou de faire des exercices qui vous font du bien ? Partagez votre expérience !

Vous avez aimé cet article et voulez en savoir plus ? Inscrivez-vous à la mailing list, c'est gratuit !

Noemie

Comments

Rémy
Reply

Merci Noémie pour ce bon article. Ce n’est effectivement pas tous les jours évident de faire son yoga. C’est un apprentissage…

Noemie
Reply

Un bel apprentissage ! 😉

Marie-Hélène
Reply

bonjour Noémie,

pas facile de faire du yoga tous les jours quand on a de jeunes enfants, le travail, le conjoint, les courses, les repas à préparer, les bains à donner, les histoires à lire. Comment conjuguer le yoga pour moi et le yoga avec les besoins de la famille? Je trouve que ce serait intéressant de penser le yoga avec les proches et les autres. Comment incorporer le yoga dans le quotidien familial?

Noemie
Reply

C’est une excellente question en effet ! Le yoga se pratique souvent d’abord avec soi-même, c’est un moment que l’on s’octroie, c’est une forme de retour à soi. Enfin, je crois que peu à peu l’idéal est d’intégrer le yoga dans les activités quotidiennes. Cette qualité de présence, cette capacité de respire profondément, cette attention au corps peuvent être intégrés à petites ou à plus grandes doses au sein même de ces activités. Bien sûr, faire la posture sur tête dans le rayon des fruits et légumes n’est peut-être pas l’idéal 😉 … mais bon, il est aussi intéressant d’amener ses proches au yoga : il existe du yoga parents-enfants ! Merci beaucoup pour ces questions, je les développerai dans un prochain article !

Thierry
Reply

Bonjour Noémie.
Pour ma 1ère année, j’ai pratique 1h15/ semaine ( c’était une découverte).
2ème année: 1 cours/semaine puis 1H chez moi. Aujourd’hui en 3ème année, je pratique 45 minutes/jour et j’aime particulièrement faire du Yoga quand je suis fatigué car en effet, j’ai remarqué que c’est dans ces moments là que je découvre le mieux mon corps ( tensions, douleurs, manque d’équilibre, manque de force..). Mais franchement qu’est ce que ça fait du bien ! Je crois que j’ai attrapé le virus…
Merci pour votre article.

Noemie
Reply

C’est un magnifique virus ! On réalise et on ressent en effet tous les bienfaits du yoga lorsqu’on le pratique avec toujours un peu plus de régularité. Vous faites preuve d’une belle constance dans votre parcours !! Ce n’est pas gagné d’avance pour tous ceux qui veulent s’y mettre : auriez-vous un trucs à partager pour pratiquer avec régularité ? Merci beaucoup de partager ainsi !

Thierry
Reply

Je ne sais pas si cela va convenir à tous le monde. Je me suis posé des questions.
1) Pourquoi faire du Yoga?, qu’est ce que j’en attends? Suis je capable de m’inscrire et tenir mon engagement sur une durée d’un an ( c’est l’ honnêteté envers soi même ) ? Suis je capable d’être régulier au moins dans les cours (le fait de tenir cet engagement est une marque de respect envers la prof car elle se décarcasse pour que le cours ai du sens)?
Au fil du temps, j’ai eu le sentiment de prendre à chaque cours de Yoga, un rdv avec moi même. c’est à dire avec mes douleurs, mes raideurs, mes déséquilibres , mon manque de tonus etc. Mon constat est le suivant :Le maître mot si il ne devait y en avoir qu’un je dirais: YOGA = PROGESSION.
Voila pourquoi je vais au cours et pourquoi je pratique régulièrement. Mais là ou je suis bleuffé c’est sur l’impact que le Yoga fait sur l’esprit ( + de calme, meilleur sommeil ).
Un truc à partager ? Voyez dans votre vie ou sont vos priorités. Si le Yoga en est une alors naturellement dans votre journée vous mettrez de côté des choses superflus ( comme regarder le journal de 20h ou 9/10 on ne parle que de choses tristes )pour mettre à la place la pratique du Yoga.
Je considère que cette discipline est un trésor à bien des égards. Elle véhicule des valeurs comme: la douceur, la bienveillance, l’honnêteté, le travail, l’écoute, la concentration, le rire…

Noemie
Reply

Merci Thierry pour ces belles sources de motivation et d’inspiration ! Le yoga est pour moi aussi une voie qui permet un épanouissement sans fin dans un éternel retour vers l’équilibre. Magnifique !

Thierry
Reply

Bonjour.
Une vidéo à voir jusqu’au bout pour vous convaincre. Je ne peux pas mettre le lien alors tapez :
never ever give up arthur boorman inspirational transformation

Thierry
Reply

Oups j’ai oublié. C’est sur YOU TUBE.

Eve-Anne / votreyoga
Reply

Bonjour Noémie,

je suis en train de découvrir ton blog.

Quelle belle énergie. Félicitations

Anne
Reply

Oh merci Noémie! On dirait vraiment que tu as lu dans mes pensées pour écrire cet article. Je me reconnais tellement dans la description que tu fais. Ton article aide à me déculpabiliser aussi;)

Noemie
Reply

Oh super!!! C’est tellement important de déculpabiliser, la culpabilité n’est tellement pas nécessaire autour de sa pratique ! Merci Anne ! 😉

Agnes
Reply

Je viens de decouvrir votre site, merci , exactement ce que je cherchais. Du simple , compréhensible et intelligent.
Pour moi le yoga c’est une grande bouffe d’oxygène, j’ai 51 ans et le pratique serieusement depuis un an . J’espere m’ameliorer, je manque de forces dans les bras , mais j’ai bon espoir !
Personnellement j’ai besoin de toute la spiritualite du yoga , avant même le sport qu’il représente. Et oui, il me donne chaques jour une dose d’energie saine .

Noemie
Reply

Merci Agnès ! La force dans les bras, comme la force en générale vient avec la pratique ! 😉 C’est formidable d’être aussi assidue, cela génère des effets impressionnants ! Non ?! Pour moi, le yoga permet de découvrir une spiritualité qui se vit et se ressent d’abord dans le corps. C’est une avenue à la fois simple et riche ! Au plaisir de « yogater » en votre compagnie un jour !

Leave a comment

name*

email* (not published)

website

Téléchargez mon ebook "5 étapes pour diminuer votre stress et vivre mieux"